Mosaïque de photographies anciennes (1865-1900) du fonds ASEMI | © Créée par Ndeye Khadidiatou M’BODJI

Labellisé

Service Commun de la Documentation – Pôle Lettres, Arts Sciences Humaines et Sociales

Asie | Histoire coloniale

Université Nice Sophia Antipolis, membre de Université Côte d'Azur

Infos

La Collection d'excellence Asie et histoire coloniale de l'Université Côte d'Azur est composée de deux ensembles documentaires : le fonds ASEMI et le fonds Pierre Amado. Le fonds ASEMI (Asie du Sud-Est et Monde Insulindien), est riche de plus de 20 000 documents (dont un remarquable ensemble de 6 000 photographies de la fin du XIXe siècle à 1950 et de 1300 cartes couvrant la même période). D’une notoriété internationale, il a été créé par l’ethnologue Georges Condominas (1921-2011), le linguiste André-Georges Haudricourt (1911-1996) et l'ethnologue Lucien Bernot (1919-1993). Le fonds Amado propose quant à lui la bibliothèque et les archives personnelles de Pierre Amado, ancien Professeur à l'Ecole des Hautes Etudes, directeur de recherche au CNRS décédé en 2014.

En savoir plus

La richesse du fonds ASEMI offre à la communauté universitaire un outil documentaire multi-supports permettant d’accéder à la fois à des savoirs généraux et à des ressources plus pointues sur l’Asie du Sud-Est, l’Extrême Orient et l’histoire coloniale de l’Indochine française en particulier. Ce fonds ne comporte pas de documents antérieurs à 1700 mais conserve près de 10 000 documents issus de l’ancien Musée des Colonies, lui conférant un fort potentiel patrimonial.

La collection photographique se révèle particulièrement intéressante avec, outre des  clichés sur l’Indochine française (seconde partie du 19e siècle) réalisés par de célèbres photographes comme Emile Gsell (1838-1879), François-Henri Schneider (1851-190?), Aurélien Pestel (1855-1897), Lucien Fournereau (1846-1906) ou encore Jean-Marc Bel (1855-1930), des ensembles moins connus comme la collection du peintre voyageur et fondateur de la Société coloniale des artistes français Louis Jules Dumoulin (1860-1924) ou celle de l’instituteur Georges Azambre (1912-19?) qui documente les dernières années de l’Indochine française entre 1950 et 1954. Ce corpus compte en outre plusieurs albums totalement inédits et sur lesquels aucune recherche n’a jamais été menée.

Pierre Amado était lui un grand spécialiste de l’Inde et un humaniste engagé dans des projets humanitaires notamment au sein de l’Organisation non gouvernementale « Aide et Action International » dont il fût président d’honneur. Pierre Amado a été promu chevalier de la Légion d’honneur en 1993.

Pour plus de précision, voir  : https://bu.univ-cotedazur.fr/fr/rechercher-et-trouver/collections-remarquables/collection-dexcellence-asie-et-histoire-coloniale

Voir le site internet