Bibliothèque Michel Fleury | © EPHE. SCDBA. Bibliothèque Michel Fleury

Labellisé

Bibliothèque Michel Fleury, Sciences historiques et philologiques

Fonds Gaston Paris | Sciences historiques et philologique

École Pratique des Hautes Études

Infos

La Bibliothèque Michel-Fleury, bibliothèque de la IVème Section de l’EPHE, existe depuis l’origine, c’est-à-dire depuis la création de l’Ecole en 1868. Son fonds s’est constitué par des achats et des dons, ainsi que par des doubles de la Bibliothèque de la Sorbonne (pendant longtemps une partie des ouvrages ont été conservés dans les magasins de cette dernière).

En savoir plus

Fonds patrimonial de philologie romane d’une grande richesse, la bibliothèque personnelle de Gaston Paris (1839-1903) est rachetée à sa mort par la marquise Arconati-Visconti. Elle la donne en 1903 à l’Etat et attribuée par le ministre de l’Instruction publique à la 4e section de l’EPHE. Sa bibliothèque compte 5554 volumes reliés en cuir pour la plupart et très bien conservés et 138 boîtes de tirés à part.

Cette donation est l’occasion de la création de la société amicale Gaston Paris. Cette dernière se donne alors pour missions de préserver, enrichir et faire connaitre l’œuvre de leur maitre et/ou ami décédé. Chaque année, l’association rend compte de son activité dans son bulletin paru entre 1903 et 1914. Et chaque année, Madame Paris est invitée à compléter la bibliothèque de Gaston Paris avec les archives qu’elle conserve encore. Au cours de l’année 1914, la société disparaît sans que le projet ne soit réalisé. Marguerite Paris décède quant à elle en 1917.

Gaston Paris a fortement contribué à l’émergence de la Philologie en France. À partir de 1866, il rejoint le programme des cours libres d’enseignement supérieur à la Sorbonne (rue Gerson) sur les fondations desquels l’École pratique des hautes études (EPHE) est créée en janvier 1868. Il est, dès lors, intégré à la IVe section de l’EPHE comme directeur d’étude sur la chaire de langues puis philologie romane (1868-1895). En 1885, il en prend la présidence avant d’être promu président de l’EPHE dans son ensemble (1895 -1912). Les travaux de Gaston Paris portent sur l’histoire de la littérature médiévale et l’étude de celle-ci. Il crée avec Paul Meyer la revue Romania en 1872. Dans ces numéros consacrés à l’étude des langues et des littératures romanes, les deux hommes publient aussi bien leurs propres travaux et ceux d’autres savants, français et étrangers.

Voir le site internet